Twitter et l’enseignement : partie 2. comment ça marche ?

Deuxième partie de la description de Twitter comme outil de veille pour les enseignants.

Article mis en ligne le 20 janvier 2016
dernière modification le 22 janvier 2016

Source : http://svt.ac-creteil.fr/?tweeteTsvt-une-utilisation-de

Plus de 500 millions de tweets sont échangés par jour dans le monde avec une limitation à 140 caractères par message. Pourtant, cette contrainte apparente n’est pas incompatible avec un contenu riche en informations multimédia. Commençons par faire un point de vocabulaire et décryptons ensuite un "tweet" pour mieux comprendre !

#1. Un peu de vocabulaire

Twitter n’est pas compliqué mais nécessite l’apprentissage d’un vocabulaire de base, limité à moins d’une dizaine de mots.

Un Tweet est un message limité à 140 caractères pouvant inclure des objets multimédia (images, son, vidéo).

  • le Hashtag "#" est la balise qui précède un mot clé (ou "mot dièse"). La chaîne de caractères "#motdièse" permet de signifier que le message contient une information relative à "motdièse". Par exemple la présence de "#college2016" dans un message vous permet de signifier que son contenu est relatif à "college2016" (lié à la réforme du collège) et ainsi de mettre en avant votre message dans cette perspective. Attention, un mot dièse est à l’initiative d’un individu ou d’une communauté. Il faut qu’il soit porteur de sens pour vos contacts afin que ceux-ci puissent le comprendre et éventuellement l’utiliser à leur tour. Il faut par ailleurs souligner l’importance de baliser vos messages avec un ou plusieurs mots dièses pour permettre à la communauté Twitter de retrouver l’information contenue dans votre message. En effet, si vous êtes intéressé par une thématique bien identifiée vous pouvez utiliser le moteur de recherche de twitter pour collecter les messages et ressources publiées sur la totalité du réseau social en tapant "#thématique". Par exemple, si vous cherchez des ressources sur les "Enseignements Pratiques Interdisciplinaires" au collège, vous pouvez essayer d’interroger le moteur de recherche avec la requête "#EPI". Rappelons que l’une des balises les plus usitées en physique-chimie est la suite #teamphys. Sa présence dans le corps d’un message assurera à ce dernier sa communication à toute personne opérant une recherche avec cette balise (même n’appartenant pas à votre réseau de contacts Twitter)
  • L’arobase "@" désigne l’adresse d’un compte twitter. Le symbole "@" précède le nom du compte (par exemple "@saroques" désigne le compte de l’un des auteurs de ce tutoriel). On peut utiliser la chaîne de caractères "@nomducompte" dans un tweet pour s’adresser directement (mais publiquement) à "nomducompte".
  • Le ReTweet ou RT est un message publié (“tweet”) par un premier compte et republié par un autre. La présence d’un ou plusieurs ReTweet est souvent liée à l’importance que la communauté attache au contenu du message.
    Les abonnés ou followers sont les personnes abonnées au compte d’une personne ou d’une institution pour suivre son actualité.

#2. Anatomie d’un tweet

Nous allons décortiquer pour vous le message ci-dessous. Il a été publié le 27 décembre 2015 et émane du compte twitter d’une institution de référence, le CNRS. Vous voyez que la capture du message comporte une image. On estime qu’un message publié avec une image augmentera sa diffusion et donc son impact d’un facteur cinq.